Étiquette : entrepreneur

Entreprendre : par où commencer ?

Entreprendre

Entreprendre : par où commencer ?

Bon ça y est, je lance mon projet. J’en parle autour de moi avec des retombées plus ou moins agréables (lien article tu es devenue cinglée).

La page est blanche qui ne demande qu’à être griffonnée, tout est possible mais rien n’est fait. Toutes les idées se mélangent, la liste des choses à faire se remplit à vue d’œil à chaque « tempête de cerveau » (ou brainstorming) et la paralysie peut guetter.

Je pars ici encore, comme pour tous les articles de ce blog et à fortiori de cette rubrique, de ce que je connais, de ce que j’ai vécu. Je parle donc plus particulièrement à ceux qui ont le plus besoin de soutien, ceux qui entreprennent seuls.

Tout est à faire, que faire ?

Se détendre

Garder son calme et son énergie pour mener la course de fond qu’est l’entrepreneuriat sont indispensables.
A chaque moment de doute, se poser la question du « pourquoi » est la priorité.
C’est la ou les réponse(s) à cette interrogation qui seront vos moteurs. Car au fond, il n’y a pas de fumée sans feu. Alors, retrouvez ce feu !

Prendre le temps de réfléchir

Et puis vient le temps de la réflexion sur tous les sujets. Car un projet entrepreneurial englobe tout, la vie professionnelle comme la vie personnelle. Et des sacrifices, il va sûrement falloir en faire un peu plus qu’ailleurs. Au début tout du moins.
Comment faire ? Quoi faire ? Dans quel ordre ?
C’est justement là que les choses sérieuses commencent.

Débroussailler les idées …

Il faut débroussailler, débroussailler encore, pour mettre en place un plan d’action.
Des actions à réaliser sur de petites échéances pour commencer ; pour mélanger le « réfléchir » avec « l’agir ».
Selon vos préférences, il faut écrire sur des notes, sur des documents word ou sur des feuilles en papier. Faire des parties, des sous-parties. Ou alors noter tout en vrac et ranger après.

Pour ma part, j’ai commencé à rédiger un document de base de mon projet.

Qui suis-je ? Quel est mon projet ? Le nom de celui-ci ? Sa forme juridique ? Quelles valeurs je vais mettre dans ce dernier ? Quels seront mes produits ou mes prestations ? Mes fournisseurs ? Mon marketing, ma communication ?
J’ai en parallèle pris des feuilles blanches pour travailler sur chaque produit ou prestation, en notant toutes mes idées. Et en commençant à noter tout un tas d’informations au hasard qui me venaient en tête.
J’ai ensuite sur une feuille fait un plan d’action à 1 semaine, 2 semaines, 3 semaines, 1 mois etc.
Petit à petit, j’ai donc construit mon projet en revenant ajouter des informations dès que possible.

Ma to-do liste s’est complétée aussi et j’ai commencé par agir.

Quoi qu’il en soit, écrire permet de poser pour laisser reposer, et pour avancer, donc. Si vous n’en avez pas l’habitude, essayez, vous verrez que la méthode porte ses fruits ! Et fait avancer !

… Et ne pas se limiter

Surtout, l’idée est de noter tout ce qui nous passe par la tête. Sans limitation, au contraire, laisser libre court à l’imagination … C’est en rêvant haut que l’on atteint les sommets !

Souvent, quand on commence une telle aventure on est focalisé sur la tâche immense qu’il reste à faire. Ce qui peut faire peur.
Mais au contraire, mieux vaut tout noter, pour voir petit à petit les choses de manière plus réalistes. Un projet n’est pas tout beau directement, il est le fruit d’essais, d’échecs, de compétences, d’expérience.

Je garde précieusement mes premières pages griffonnées anarchiquement ou mes documents informatiques où les infos se recoupent et se mélangent !

Parfois je les ouvre et je mesure le chemin parcouru !

Faire un point sur soi

Tout cela permet aussi de faire un point sur soi.
Quelle est ma situation professionnelle ? A court terme, à plus long terme comment je vois cela ?
Quelles sont mes compétences pour monter mon projet ? Où sont mes failles ? Ai-je besoin d’aide ? De quel type de personnes ? Ai-je déjà des contacts ou non ?
Quelles sont mes forces ? Mes faiblesses ? Comment puis-je les mettre en valeur ou les combler ?

Agir

En fonction des éléments rassemblés suite aux différentes étapes évoquées tout au long de l’article, vous avez des éléments pour agir.
Faites au plus pressé, au plus facile aussi et entrer dans le dur petit à petit.
Parlez avec d’autres qui vous ont précédés dès que vous le pouvez, glanez des conseils, des avis.
Et puis, pensez administratif rapidement, car tout n’est pas si simple et prend du temps.

Le côté financier est aussi une vaste question mais à mon avis, elle vient après les étapes décrites plus haut. Rêvez pour l’instant ! Rêvez !

 

Le parcours inspirant d’Augustin Palluel-Marmont, trublion du goût.

Trajectoires

Le parcours inspirant d’Augustin Palluel-Marmont, trublion du goût.

Il y a quelques jours j’ai eu la chance d’écouter une conférence donnée par Augustin Palluel-Marmont, le joyeux co-fondateur de la marque Michel & Augustin. Le thème de la conférence ? « Oser ».

Si vous ne connaissez pas encore cette marque, franchement, c’est pas du joli ! Heureusement, cet article vous fera plonger dans un univers atypique et vous finirez très vite les babines colorées par une merveilleuse mousse au chocolat concoctée par des passionnés.

Et si vous connaissez déjà cette marque, vous pourrez en apprendre un peu plus sur Augustin, aussi inspirant qu’étonnant.

Michel et Augustin, une pépite à la française

Comme nous l’a raconté Augustin pendant qu’il retraçait son parcours de vie, Michel & Augustin a commencé dans sa cuisine, avec un pote (Michel) et des ingrédients que l’on trouve dans tous les placards.

L’aventure a bien grandi depuis ! Les trublions du goût installés à La Bananeraie, le siège de l’entreprise, présentent leur aventure …

… Et ne manquent pas d’idée pour séduire les géants d’Outre-Atlantique ! La folle aventure de la conquête de Starbucks nous le montre !

Sinon, avez-vous déjà vu une session de recrutement dans une rame du métro parisien ? Ils l’ont fait !

 

En fait, les trublions du goût sont une belle bande de gens passionnés qui ont choisi d’être acteurs. Et pas n’importe lesquels ! Je vous laisse plutôt voir.

La philosophie des trublions du goût

Cette philosophie est affichée bien en avant sur le site :

entrepreneurdanssavie-micheletaugustin-trottecocotte

Cliquez sur le visuel pour parcourir la philosophie de Michel & Augustin

C’est celle de l’entrepreneur ! … À 3 casquettes.

Et pour ce faire, la joyeuse bande est partie d’un rêve. Enfin de plusieurs. Faire rayonner la pâtisserie française en mettant au point de bonnes recettes, avec des ingrédients pas compliqués à trouver et de bonne qualité. Ils veulent aussi encourager les autres à être entrepreneurs de leur vie, dans leur vie et de la vie !

Alors ils se sont engagés pour l’entrepreneuriat, pour célébrer la différence, pour faire fonctionner mains et pieds et enfin pour soutenir le local !

Le parcours inspirant d’Augustin

En retraçant son parcours sans fard, Augustin a distillé tout au long de sa prise de parole des valeurs fortes. Une vraie recette de l’action, à mettre sous tous les yeux !

Dès le début de sa prise de parole, Augustin n’a pas hésité à se livrer. La question qui anime sa vie : « Qu’est-ce que je fais là ? ». Mais oui c’est vrai ça, qu’est-ce que nous faisons là ?
Il a décidé d’y répondre en apportant une petite touche de bonheur. Pour lui, il faut être bien soi-même pour faire le bien autour de soi. Alors il faut apprendre à bien se connaître par les épreuves et les réussites.

Selon lui, (je partage cette vision ++++), nous avons tous des talents exceptionnels et beaucoup de choses à apporter aux autres.

Sa recette pour découvrir son talent ? Vivre les choses avec beaucoup de passion et avoir été capable de s’écouter dès sa première expérience professionnelle ratée à 22 ans. Chamboulé, il a choisi d’aller butiner à droite et à gauche pour apprendre et comprendre qui il était. Sans chercher à répondre aux conventions sociales. Un vrai toqué, non ?

Il rêvait d’un métier manuel, lui qui avait étudié à l’ESCP, et c’est le contact sensuel avec la pâte des pains qu’il a choisi. Il a donc passé son CAP dans la foulée.

Dernier ingrédient en poche : l’amitié. Oui oui, c’est l’amitié qui l’a mené à « oser » Michel et Augustin.
Avec son pote Michel, il voulait faire redécouvrir aux parisiens leurs meilleures boulangeries en éditant le guide Michelin du pain. C’est ainsi qu’ils ont fait le tour des 1263 boulangeries de Paris pour porter leur projet.

Puis ils ont commencé à faire des pâtisseries avec des ingrédients de base, dans sa cuisine au fin fond du 18ème arrondissement de Paris. Du porte à porte dans son quartier avec Michel, Augustin est aujourd’hui toujours entouré de son ami. Sauf qu’ils ne sont plus 2, une centaine de trublions les ont rejoints pour porter ensemble la folle aventure du goût.

Les petites leçons de vie d’Augustin

Augustin insiste ! Mais c’est parce qu’il a testé et qu’il y croit : nous devons tous être des entrepreneurs. Des entrepreneurs de nos vies, dans la vie et de la vie !

Lui qui aimerait rebaptiser la devise de la France en « Liberté Différence Fraternité », nous a exhorté à chercher pour trouver le petit truc qui va améliorer nos vies à tous. Il nous a aussi encouragé à donner du temps pour les autres. Puis à accepter l’autre dans sa différence et ses handicaps.

devise-augustinpalluelmarmont-trottecocotte

Il voit ainsi concrètement dans sa vie, celle de sa famille, de sa femme, de ses enfants, que la différence est une chance. Sa petite Sarah, trisomique 21, lui a montré le chemin.

Nous considérant tous comme des naufragés de la vie, il essaye d’œuvrer pour ceux qui lui demandent de l’aide.

Si nous avions une seule chose à retenir

 

citation-AugustinPalluelMarmont-trottecocotte

 

Un parcours inspirant et un humour en toute circonstance, qui donnent l’envie ! L’envie de trouver la bonne clé pour ouvrir la porte de notre maison intérieure. Un canapé douillet, une tasse de chocolat chaud, de la bonne musique et c’est parti pour une longue réflexion qui mènera au déclic : « Ce que je veux vraiment c’est … (à compléter) ». Monter sur la scène, devenir l’acteur, tout simplement.