nom-entreprise-trotte-cocotte

Entreprendre

Quoi mon nom ? Qu’est-ce qu’il a mon nom d’entreprise ?

La première impression qu’auront les gens de votre structure avant même d’avoir vu votre offre de service et/ou de produit(s), c’est votre nom d’entreprise. Trouver un nom est donc un vrai défi !

Il doit évoquer quelque chose qui parle ou interpelle votre cible et qui ressemble à l’image que vous souhaitez véhiculer.

Cette réflexion est à mener assez vite dans votre parcours d’entrepreneur car toutes les formalités administratives que vous aurez à faire devront le mentionner. Sauf si vous êtes en entreprise individuelle et que vous ne souhaitez pas le mentionner … Ce qui à mon sens est dommage.

Si le choix d’un nom est subjectif, comme le choix de votre prénom par vos parents a été une affaire de goût, il est des données sur lesquelles tout le monde s’accorde pour dire « ça va » ou « ça ne va pas ».

Alors, comment faire ?

La valeur du nom

Pour commencer, revenons d’abord sur la valeur du nom qui est primordiale et dont le choix ne doit pas être bâclé.
Le nom est comme notre prénom, il fait partie de notre identité. Il va interpeller, retenir l’attention, susciter la curiosité ou être incompris.

Au-delà des évolutions du projet, il est amené à perdurer (un changement de nom est à aborder avec prudence) car il va s’inscrire dans les esprits.
Le nom est une composante importante de la notoriété d’une entreprise, c’est celui que l’on glisse dans les oreilles des gens avec qui l’on échange.

Il est donc une grosse partie de l’identité d’un projet, celui qui va nous permettre de dire quelque chose directement aux gens, faire passer un message ou non, et leur raconter une histoire.

Les qualités d’un « bon nom »

Il doit être percutant, facilement mémorisable, traduire votre(vos) service(s) ou produit(s), pourquoi pas vos valeurs … Bref, le vrai casse-tête.

C’est l’occasion de bonnes tempêtes de cerveau mais le jeu en vaut la chandelle car vous allez le prononcer des centaines de fois et vos clients l’entendre autant.

Voici quelques petits conseils pour trouver un nom qui ressemble et qui sert votre projet :

– trouvez des mots clés autour de votre projet

– percutants, courts, efficaces

– qui soient le reflet de votre offre et pourquoi pas de vos valeurs

– pensez durabilité

– pensez évocation

– pensez localisation ou pas

Pour vous parler de manière concrète, j’ai bâti mon propre projet autour de valeurs fortes en termes de savoir-faire et de sélection des matières sur lesquelles je travaille.
Mon concept et ma manière d’envisager les choses sont authentiques et je voulais absolument refléter le côté artisanat.
J’ai toujours su que mon nom contiendrait donc le mot « atelier ». En revanche, le reste a évolué, et d’ailleurs je vais y revenir ensuite pour vous éviter de perdre du temps comme cela a été mon cas …

Ne pas oublier la toile

Internet est devenu un lieu incontournable aujourd’hui pour les entreprises aussi. Ces dernières ont dû changer radicalement leurs habitudes en communication pour atteindre leurs prospects ou clients là où ils sont.

Quand on crée son entreprise et que l’on pense à sa communication, il faut aujourd’hui sélectionner des réseaux sur lesquels être présent. Il faut aussi penser à un futur site qui est parfois indispensable et très travaillé ou qui ne sera qu’une page unique de présentation.

Comme pour l’adresse de nos logements, les sites internet ont leurs propres adresses que l’on appelle « nom de domaine ».
Chaque nom de domaine ne peut appartenir qu’à une seule personne, c’est pourquoi il faut très rapidement après avoir travaillé sur un nom potentiel pour son activité, regarder si celui-ci est disponible. S’il n’est pas disponible, ça veut peut-être dire que quelqu’un utilise déjà ce nom pour son entreprise ce qui pourrait être problématique si jamais vous souhaitez déclarer votre nom à l’INPI (Institut National de la Propriété Intellectuelle), car le nom est peut-être déjà déposé.
L’autre hypothèse est celle de l’achat par une entreprise spécialisée (si si, certaines entreprises ont pour mission d’acheter des noms de domaine stratégiques ou non et de les revendre à un prix considérable à ceux qui en auraient besoin pour leur entreprise).

Pour la petite histoire, j’ai essayé de contacter une entreprise néerlandaise qui détenait le nom de domaine que je lorgnais. Prix de vente : 400 euros. Contre 8 euros environ chez mon hébergeur (à renouveler chaque année) …

Pour vérifier si le nom de domaine que vous lorgnez est disponible, vous pouvez aller regarder sur le site d’OVH, un super hébergeur : https://www.ovh.com/fr/domaines/

Les vérifications de disponibilité sont aussi à faire sur les réseaux sociaux que vous envisagez de rejoindre !

Penser logo et graphisme

Si vous pensez avoir besoin d’un logo dès le début de votre activité, le choix de votre nom sera travaillé en même temps que l’identité visuelle.
Si vous comptez faire ce travail plus tard, pensez-y tout de même en choisissant votre nom. Notamment en ce qui concerne sa longueur plus ou moins facile à intégrer à un logo.

Un nom écrit en entier accolé à un dessin, une typographie seule, seulement les initiales de votre nom …

Mon expérience personnelle pour trouver un nom

Lorsque j’ai créé ce qui est aujourd’hui L’atelier de SORG, je ne me suis pas suffisamment penchée sur toutes ces questions et notamment pas assez vérifié la disponibilité du nom d’entreprise que j’envisageais auparavant de déposer à l’INPI. Comme c’est moi qui ai dessiné mon logo, j’avais déjà dessiné plusieurs logos et m’étais amusée à jouer avec les initiales du nom que j’avais choisi.
Pour le premier nom envisagé, les noms de domaine n’étaient en fait pas disponibles en .com et .fr comme je le souhaitais.
J’ai donc retravaillé un peu mon logo pour aller sur un deuxième nom, et là mon avocate m’a conseillé d’en changer car ses recherches montraient de possibles conflits futurs avec une autre marque.

J’ai donc tout recommencé, recherche de nom et dessin du logo pour aller sur quelque chose de totalement différent. Le nom n’était pas déposé à l’INPI et les noms de domaines étaient disponibles.

Je n’étais pas pressée pour monter le projet et surtout c’est moi qui travaillais sur tous ces points … Si j’avais fait appel à des prestataires, la facture aurait été salée pour … rien.

Prudence donc ! Les choses sont à faire dans le bon sens …

Laisser un Commentaire