entreprendre-je-redige-mon-projet-trotte-cocotte

Entreprendre

Rédiger ! Rédiger son projet !

Choisissez la manière qui vous conviendra le plus, mais rédigez ! Sur l’ordinateur, sur des feuilles, sur un carnet qui vous suivra partout … A chacun sa technique, mais surtout n’oubliez pas de poser des mots.

Structurer ses pensées et son projet

Je repense souvent à ce professeur d’allemand qui a miné une partie de mes heures de langue au collège avec son esprit fermé et ses radotages que toute la classe a supporté. Mais s’il est une expression qu’il avait l’habitude de nous sortir à chaque fois que nous butions des mots lors de nos prises de parole, c’est « ce qui se conçoit bien, s’énonce clairement et les mots pour le dire viennent aisément ».

Justement, pour bien concevoir les choses, il est utile de les marquer par écrit, de les retravailler (vous me voyez venir avec la notion de pitch ?) pour être ensuite capable de les exprimer clairement à vos interlocuteurs.

Et puis, pour tous ceux qui n’ont encore pas les idées claires ou qui ont 10 idées à la minute, c’est aussi un moyen de se décharger de toutes ces pensées pour avancer, les mettre dans des cases où elles iraient bien … Communication, graphisme, administratif, compta … Il y en a pour tous les goûts !

Avoir une base pour construire

Si je conseille vraiment d’écrire, c’est parce que garder les traces de sa réflexion peuvent aider en cas de doute ou d’appréciation sur un sujet précis.
C’est de ce document que tout va partir, tout va se construire.

Et puis, voir son évolution sur quelques mois est aussi primordial car il permet de se donner un coup de fouet quand il y en a besoin. De se redonner des objectifs si les choses piétinent.

C’est une fondation, et comme pour toutes les fondations solides, le qui, le quoi, le pourquoi et le comment sont des questions auxquelles il faut répondre !

La rédaction de mon projet, pour inspiration …

Pour rentrer dans le détail de ce document que je trouve fondateur, j’ai choisi de partir de ma propre expérience, afin de vous donner quelques éléments qui je l’espère vous simplifieront le travail sur votre propre projet.
Ce projet très détaillé n’est donc pas à mettre dans toutes les mains, mais plutôt à garder pour vous ou pour vos très proches. Pour vos autres interlocuteurs, vous pouvez concocter un autre document. Petit bonus à la fin de cet article !

Mon projet étant un projet artisanal de vente de produits et de prestations, il est donc à modifier et à adapter à vos projets.

Voici les parties que contient le document fondateur de mon projet :

-Moi, mon idée, mon projet : parler du porteur de projet, de son parcours, les réflexions menées et les objectifs qui en ont découlé, l’envie d’incarner des valeurs, m’angle choisi pour le projet, les activités de l’atelier, les matières travaillées, le positionnement marketing

-Ensuite, dérouler ses valeurs essentielles, l’objectif immédiat du projet (dans mon cas l’idée a été de créer une marque)

-J’ai ensuite parlé de l’identité visuelle de la marque

-Le site web (des détails sur sa conception)

-Le marketing

-Ensuite j’ai déroulé les différents champs de mon activité avec mes inspirations, les produits envisagés,

– Les fournisseurs

-Chiffrage et besoins en matos

-Les concurrents

-Le pitch du projet

-Communiqué de presse ou présentation du projet

Comme vous avez pu le voir, ce document a été pour moi un document fourre-tout détaillé au maximum de mes idées et de mes recherches au tout début de la création du projet.
J’ai bien sûr depuis revu toutes les rubriques plus en détail mais au moins dès le départ, j’ai fait un gros travail de structuration de mes idées.

Bonus : le document « recap’ »

A côté de ce document fondateur dont je viens de vous parler, j’ai aussi pris le temps de faire un document « recap » que j’ai pu envoyer à des personnes sollicitées pour m’aider sur tel ou tel point. C’est grâce à ce document que j’ai réussi à ouvrir des portes parfois fermées, rencontré des personnes diverses qui ont pu me donner des conseils ou m’aider concrètement.
Le but était à la fois de me présenter, mon parcours, puis mon projet. Le tout expliqué de manière claire et dynamique, car on n’attire pas de l’aide en faisant pitié !
Même quand on va chercher de l’aide un peu en désespoir de cause parfois (ce qui demande de l’humilité et peut parfois faire peur), on doit être enthousiaste !

Laisser un Commentaire