#2-Cocotte-caquète

Vue du Perchoir

Cocotte caquète #2 : 2018, prêts, partez !

Cela fait deux semaines et demi. Oui, deux semaines et demi que je n’ai rien publié ici ! Le temps de passer Noël ainsi que la nouvelle année, partir et enfin revenir.

J’espère que de votre côté vous avez passé de bons moments avec les gens que vous aimez, pu vous mettre au calme quelques jours et êtes finalement en pleine forme pour démarrer 2018 !

De mon côté, j’ai décidé de prendre une pause le temps des vacances scolaires. Au début je me sentais fautive d’oser prendre un peu de repos, de penser à autre chose qu’à mes projets alors que j’ai encore tant à faire et que le temps passe, si vite … A vrai dire, j’étais aussi un peu stressée en cette fin d’année. La raison ? Le financement incertain d’une formation. Et puis, 2018 a pointé le bout de son nez, emmenant avec elle une première surprise : la formation est financée, m’apportant de belles perspectives, dont je vous parlerai bientôt. Dans le « Cocotte caquète #3 » si tout va bien !

Le 31 et après ?

Je vous souhaite en passant une belle et heureuse année 2018 qui vous permette d’apprendre toujours plus, de rêver à des projets, de mieux vous connaître pour vous envoler vers vous et de trouver les sources de bonheur qui vous plairont. Je vous souhaite d’aimer, d’être aimé, de donner, de savoir recevoir, de vous éclater, de rire. Je vous souhaite de vivre !

Et j’ai même envie de dire plus …

citation-edouardbaer-trottecocotte

Revenons à nos moutons ! Euh, à notre réveillon ! Ce fameux « 31 » dont tout le monde parle mais que personne n’aime (à écouter les uns et les autres). Eh bien moi, j’ai envie de vous parler de lui.

Chaque année, il y a bien quelques rebelles qui vont se coucher comme un soir normal, mais la plupart s’évertue à fêter en plus ou moins grandes pompes l’arrivée de la nouvelle année. Moi-même je n’aime pas trop cette idée que l’on soit « obligé » de se trouver un dîner, une fête pour ne pas passer pour un loser.

Mais au fond, qu’est-ce que cela veut-il dire ? Pourquoi sommes-nous quand même attachés à cette soirée ? Que nous avons besoin de marquer des « temps » dans nos vies.

Quand nous évoquons la naissance de proches, nous parlons de leur année de naissance. Quand nous parlons des événements qui nous ont marqués, là encore nous utilisons les années. Au fait, c’était quand la coupe du monde de football que la France a gagnée ? Et la canicule ? Quand nous essayons de penser au événements qui ont jalonné nos vies, c’est pareil. Année du bac, année du mariage, année de naissance des enfants et j’en passe.

Bref, commencer une nouvelle année, c’est quand même quelque chose ! On s’envoie des vœux, se souhaitant le meilleur. On espère continuer sur la même lancée ou faire des ajustements, approfondir une chose, atteindre une source de bonheur, concrétiser un projet, avancer sur un chemin escarpé dont on sent qu’il nous libérera …

C’est comme une étape ! Et je crois aux étapes qui permettent d’avancer.

On se recentre, on fait le bilan de l’année écoulée pour vivre à fond celle qui s’annonce. On prend conscience de ce que l’on a accompli pour mieux savoir ce qu’il nous reste à faire, on porte des projets, on se fixe des objectifs, on prévoit des échéances.

Les bonnes résolutions sont là pour accentuer ce mouvement. Ridicules peut-être, mais pas inutiles. Même si on ne les tient que 3 semaines, elles ont dit quelque chose.

Le bilan de Mon année 2017

L’année dernière, la transition me prenait au bec, apportant avec elle la réflexion. Une réflexion sur ce que je voulais vraiment, dans un océan d’intérêts et d’envies. J’ai toujours essayé de vivre en gardant une certaine cohérence dans mes choix. Dur dur quand même de tenir sur la durée, de changer pour atteindre ce que l’on veut vraiment.
Alors j’apprends la patience, me disant que si tout va bien, j’ai un peu de temps devant moi pour regarder en arrière. Je fais de petits et grands choix, qui une fois rejoins par d’autres formeront un ensemble qui devrait ressembler à quelque chose.

Le blog a été un premier pas ! Le périple un deuxième !

Si je devai résumer 2017 je dirais : réflexion, début de transition, choix. Et si je devai dire ce que 2017 m’a apporté, je répondrais : la force de conquérir une liberté !

Et vous, avez-vous fait un bilan de votre année ? Vos joies, vos peines, vos avancées ?

2018, feu !

J’aimerais que 2018 soit pour moi l’année de la concrétisation de ces choix. Je suis en bonne voie car j’ai l’essentiel. Cette liberté (dure à conquérir et souvent remise en question), cette liberté d’y croire, d’essayer.

Ce qui est sûr, c’est qu’il ne faut pas reculer. Le sur-place n’est pas conseillé mais parfois il est bon, les petits pas en forment au final de grands. Attention de ne pas glisser en faisant de grands pas !

A nous de jouer ! Ensemble parfois, pour effectuer notre transition, évoquer les sujets qui nous animent et nous intéressent à travers le blog. Nous rencontrer aussi (je le souhaite !).
Je tiens à ce blog, et j’espère qu’il va grandir. A moi de m’en donner les moyens et surtout de partager avec vous des réflexions sur les sujets qui nous intéressent !

Je vous souhaite à tous une belle année, qui réponde à vos aspirations, qui soit dynamique, qui vous fasse grandir ! Le tout avec le sourire de ceux qui ont la joie d’être là où ils en sont. Coeur.

Laisser un Commentaire