ruches-abeilles-montblanc-trottecocotte

Artisans Les faiseurs

L’abeille du Mont-Blanc, du miel au sommet !

Il y a des gens qui comme ça, nous étonnent par leur capacité à rebondir, leur courage et leur force de caractère.

Je vous emmène tout de suite à plus de 1600 mètres d’altitude à la rencontre de Joël Martin, un apiculteur mais surtout « un gars » pas vraiment comme les autres.

D’ailleurs, comme il est « montagne, fleurs, abeilles », vous ne le verrez pas ! Il préfère mettre en avant ses abeilles, et parler de l’essentiel, son miel.

« Ce n’est pas du miel, c’est du prestige »

Nous nous sommes installés sur la terrasse du restaurant qui lui sert de base arrière, sous un soleil qui commençait à tirer sa révérence. Nous voilà partis pour un échange sans langue de bois. Les abeilles étaient les reines, et tant mieux car c’est devenu bien rare …

 restaurant-loupachran-passy-trottecocotte

Le restaurant Lou Pachran est un point de distribution du miel. Si vous voulez croiser Joël, pas de doute, il sera là en fin de journée !

– – – –

Le déclic

C’est au moment où Joël est tombé malade que le déclic s’est fait. Lui qui a commencé à travailler dans le bâtiment dès sa sortie de l’école à 14 ans, n’a pas réussi à trouver le soutien qu’il espérait lorsque sa situation s’est dégradée.

Sans emploi et sans logement durable, il s’est remis en question. Intéressé par les abeilles depuis longtemps, il a alors demandé à l’un de ses amis « épicurien », de lui prêter de l’argent pour acheter un camion. Il a de son côté acheté quelques ruches qu’il a montées lui-même et l’aventure commençait …

L’abeille du Mont-Blanc

Depuis 2015, cette aventure c’est « L’abeille du Mont-Blanc ».  (Vous excuserez Joël qui n’a pas encore un site parfait. Il a le mérite d’en avoir un malgré une vie à 100 à l’heure, un peu déconnectée du net d’ailleurs !)

Les ruches de Joël se situent au dessus de la commune de Passy, une ville de la vallée du Mont-Blanc tout près de Sallanches et St Gervais les Bains-Le Fayet. Cette commune s’est engagée à ne pas utiliser de pesticides (comme le montre ce document notamment, à la page 16).

Mettre ses ruches dans une zone de montagne préservée et protégée, c’est au fond, produire et récolter du miel « bio ». Le refus de l’appellation « AB Bio » pour son miel, Joël l’a fait en conscience, considérant que beaucoup de contraintes du cahier des charges étaient hypocrites et axées « business du Bio ».
Il sait ce qu’il fait, il fait du bio, et est certain que la qualité de son miel parle pour lui. Vous le verrez plus tard, les faits lui donnent raison !

L’année dernière, en 2016, Joël a tout perdu. Ses ruches et son miel ont disparu. Il a donc dû tout recommencer cette année. C’est désormais entouré de Maya qu’il visite ses abeilles.

maya-mieldumontblanc-trottecocotte

Maya, fidèle compagnon de Joël !

Il est encore aujourd’hui régulièrement braconné et aimerait alerter au delà de sa page Facebook « L’abeille du Mont-Blanc » sur ces faits inadmissibles.

Il retrouve régulièrement des essaims sûrement malades à la place des siens quand ce ne sont pas des ruches qui manquent.

Son succès et sa manière de travailler semblent faire des jaloux. Il faut dire que pour le coup, de belles rencontres lui ont donné un coup de pouce bienvenue !

Je ne rentrerai cette fois-ci pas dans les détails de la production du miel car je n’ai pas eu le temps d’enfiler une combinaison de protection afin de m’occuper des ruchers avec Joël, mais j’espère un jour pouvoir le faire. Sachez qu’en ce moment, les abeilles commencent leur hivernage,après avoir produit des kilos de miel depuis le début du printemps !

Les bonnes rencontres, au bon moment

Un peu par hasard, en contactant le fondateur d’un site où il avait acheté des produits de qualité avec son ami épicurien, Joël a été mis sur le chemin de Jean-Marc Tachet, un meilleur Ouvrier de France 1993 très connu dans le monde de la gastronomie. Ce dernier est d’ailleurs « Toques françaises » de l’année 2017.

Jean-Marc Tachet a sélectionné le miel de Joël car c’est un produit d’exception. Vous saurez à la fin de l’article sur quelles tables prestigieuses ce miel sera consommé grâce à cette rencontre … !

mieldumontblanc-selection-jeanmarctachet-trottecocotte

Le miel « L’abeille du Mont-Blanc » sélectionné par Jean-Marc Tachet. (Crédit : Jean-Marc Tachet)

Au milieu de toutes les personnes qui ont aidé l’apiculteur, il y a aussi le maire de Passy. En permettant la location d’un local pour extraire le miel et mettre les ruches, il a soutenu Joël.

C’est aussi ce dernier qui a accepté que l’apiculteur mette ses ruches sur le territoire de la commune.

« Passy est un petit joyaux »

Alerte abeilles !

Là encore, le sujet mériterait d’être développé car il y a beaucoup de choses à dire et surtout, il y a URGENCE !

Pour le dire simplement, les produits nocifs qui sont notamment utilisés pour l’agriculture retombent par la pluie ou se baladent dans l’air que nous respirons tous. Ils ont un effet désastreux sur l’Homme, nous commençons à le savoir, mais aussi sur les abeilles qu’ils perturbent et rendent stériles.

Or, la santé des abeilles est un marqueur de la santé d’un écosystème ! Il y a de quoi prendre peur quand on voit l’état des ruches un peu partout sur la planète …

Face à cela, les gouvernements et l’Union européenne pour ne citer que le continent européen, votent l’augmentation des doses de pesticides utilisables par les agriculteurs. Inconscience …

« L’avenir de l’abeille est très sombre »

De plus, l’idée que la pollinisation puissent se passer du vivant dans les prochaines années est fausse. « C’est intenable,car 90% de la pollinisation mondiale est réalisée par des insectes sauvages. » me dira Joël.

La pénurie de miel entraîne d’ailleurs depuis quelques années de vastes trafics. Le miel n’est pas du miel mais un liquide très sucré.

Comme s’il ne voulait pas finir sur une note trop négative, Joël ajoutera que le préfet est incité par une directive de l’Union européenne à faire s’installer des apiculteurs. Espérons que les consciences se réveillent pour déjouer le drame qui se profile !

Les projets

Joel habite toujours en foyer d’habitat solidaire mais il est confiant ! Ses ruches se portent bien et il a de beaux projets à venir.

Notamment l’intégration aux « Arches métropoles de Sallanches » !  Un vaste ensemble commercial dans lequel il disposera d’une boutique pour distribuer son miel aux clients de manière plus « formelle ».

Et pour faire cesser le suspense, sachez que dès l’automne, le miel de Joël se retrouvera sur les tables de l’Elysée. Après les autochtones, Paul Bocuse, et d’autres, le miel ira donc ravir les papilles des visiteurs du plus haut sommet de l’Etat.

Pour découvrir, acheter le miel de Joël ou suivre l’évolution de son projet, vous avez plusieurs possibilités : 

Je sais qu’il ne le prendra pas mal, alors je vous le dis ! Ne pensez pas que le miel de Joël est à la hauteur de son orthographe, car c’est tout le contraire.

J’ai eu la grande chance de me voir offrir un pot de miel de la part de Joël. Il est délicieux, alors je vous encourage à le goûter si vous appréciez ce merveilleux nectar !

La page Facebook

– – – –

Joël m’a beaucoup touchée. J’ai senti un homme profondément libre, qui vise l’exception. S’il parle sans difficulté de moments chaotiques de sa vie, c’est encore de ses abeilles dont ils préfèrent se préoccuper. Il les chouchoute et elles le lui rendent bien.

J’ai reçu une belle leçon de vie que je vous transmets : toujours y croire même dans le noir ; oser faire de la qualité quand tout pousse au contraire.

Laisser un Commentaire

Commentaires (3)

  1. salut génial ton article

    apres ta venu tout à ete pillé sur 154 il reste environ 50 ruches
    recolte volé bref tou à refaire un ans de plus à en chier

    l’année prochaine combinaison

    1. Salut Joël,

      Top si tu apprécies l’article ! Merci encore pour les échanges et cette visite tout terrain au sommet !
      Je suis bien désolée d’apprendre que tu t’es tout fait piller … Même avec Maya, tu n’arrives pas à dissuader des vols ?
      Bon courage en tout cas & ne lâche pas car ton miel est très bon !

      1. salut
        voila reste 40 en fait le dernier vole à fini de fragiliser
        l’avenir est sombre ,j’ai mis en place une demande financement participatif (chez miimosa si tu peut relayer c’est contre mon principe mais là fatigué bref on respire maya devient adulte

        garde un moment cet été pour enfiler la combinaison
        passe de bonnes fetes